Vous pouvez avoir des seins magnifiques avec des prothèses mammaires en silicone.

Prothèse mammaire en silicone

La chirurgie de prothèse mammaire en silicone est la chirurgie plastique la plus pratiquée dans le monde, selon la Société Américaine de Chirurgie Plastique - ASPS. Cependant, la demande pour ce type de chirurgie s'accroît considérablement. Toutefois, il est important de connaître les détails de cette opération afin que tout se passe bien et que les résultats escomptés soient un succès et soient en accord avec les attentes du patient.

De nombreuses parties du corps peuvent bénéficier d’implants en silicone: les seins, les fesses, le menton et les mollets. Néanmoins, la demande pour une chirurgie mammaire effectuée avec des prothèses en silicone l'emportait sur toutes les autres chirurgies plastiques effectuées au cours de ces dernières années au Brésil. En 2012, ont été réalisées 110 000 chirurgies de ce type, selon la Société Brésilienne de Chirurgie Plastique - SBCP.

Les patientes qui ne sont pas satisfaites de leurs seins, soit en raison de leur taille, format ou par la façon dont ils sont projetés peuvent résoudre leur problème rapidement et retrouver leur auto-estime. Il existe plusieurs techniques d'implants mammaires en silicone; beaucoup d'entre elles ont été mises au point par le docteur Zamarian Jr. dont l'objectif de cette opération est d'améliorer le volume des poitrines", de les formater, les façonner, afin qu'elles acquièrent une forme attrayante, ferme et une dimension proportionnelle.

Le docteur Walter Zamarian Jr, membre de la Société Brésilienne de Chirurgie Plastique, a acquis une fameuse réputation pour le fait d’avoir exécuté de nombreuses chirurgies de prothèse mammaire en silicone, considérées comme des chirurgies ayant obtenue d’excellents résultats qualitatifs au sein de sa clinique de Londrina, Paraná, au Brésil. Cette chirurgie est devenue de moins en moins invasive, confortable, plus rapide et plus efficace, offrant aux patients une apparence jeune et sensuelle.

Qu'est-ce que c'est le silicone?

Le silicone ou diméthylpolysiloxane, est un dérivé du silicium, un composant similaire au métal, qui, lorsque combiné avec de l'oxygène, forme la silice. Lorsqu'elle est chauffée et mélangée avec du carbone à haute température, elle se transforme en silicium. Un autre processus permet de convertir le silicium en un polymère appelé silicone.

Cette substance est considérée comme inorganique, et, pour cette raison, elle est extrêmement durable. Elle est inodore, insipide, incolore et résistante à la décomposition par la chaleur, l'eau et par d'autres agents oxydants. Elle est disponible en liquide, gel ou sous apparence de gomme caoutchouc, également appelée élastomère de silicone. Dans l’usage médical, le silicone est l'une des matières les plus inertes (non réactif), parmi toutes celles utilisées.

Histoire

Autour des années 40, certaines femmes japonaises ont commencé à s'injecter des substances comme de la paraffine, des éponges et du silicone industriel dans leur poitrine pour en augmenter le volume.

Plus tard, en 1960, avec l'objectif d'élaborer une technique permettant d’augmenter le volume des seins, les premiers implants en silicone créés à des fins médicales ont été développés par deux chirurgiens plastiques américains: Frank Gerow et Thomas Cronin.

Timmie Jean Lindsey, à partir d’un échange de faveurs avec Frank Gerow, avait accepté de recevoir les premiers implants mammaires élaborés dans le monde, en échange qu'il l’opère des oreilles. Ainsi, elle fût la première femme à subir une augmentation du volume des seins par le biais d’une plastie mammaire à base d’implants en silicone. En dépit de tout le "glamour", derrière son titre prestigieux, elle témoigna qu'elle eut de graves contractions et qu’elle ressentit beaucoup de douleurs. Tout cela s'était produit pour une simple raison: la prothèse mammaire en silicone avait été conçue avec un revêtement en silicone lisse, remplie d’une éponge de silicone.

Depuis lors, différentes modifications ont été apportées à la prothèse en silicone, y compris pour la matière du revêtement, aussi connue comme "enveloppe". L’enveloppe a désormais une épaisseur plus fine et l'éponge a été remplacée par du gel de silicone, ce qui donne à l’implant un aspect plus naturel, se rapprochant beaucoup plus d'un sein naturel.

De nos jours, les implants sont fabriqués en gel de silicone de haute teneur dont l'enveloppe est extrêmement réduite en matière d'épaisseur, avec un revêtement en mousse de polyuréthane, ce qui réduit le risque d'incidence d’une contracture capsulaire, entre autres complications.

La prothèse mammaire en silicone utilisée par le docteur Zamarian Jr. est de haute qualité. Sa marque: Silimed, est considérée par le Comité européen de prothèses en silicone comme la meilleure prothèse mammaire en silicone fabriquée dans le monde. Ceci, sans aucun doute, procure une sensation de sécurité pour les patients qui choisissent la clinique Zamarian pour réaliser une chirurgie d'augmentation mammaire.

Les indications

Âge minimum

Les patients de plus de 16 ans peuvent déjà se soumettre à une chirurgie de prothèse mammaire en silicone. Seules les adolescentes dont la première menstruation se produit plus tard ne peuvent effectuer ce type d’intervention. Dans ce cas, la chirurgie doit être reportée à plus tard, lorsque la première menstruation de la patiente viendra, du fait que la menstruation finalise la maturité des seins chez l’adolescente.

Intervention recommandée dans les cas suivants

Par conséquent, considérant l'âge idéal minimum, la chirurgie de prothèse en silicone peut être effectuée sur des patients qui ont les problèmes suivants:

Il est important de souligner que les femmes ayant des aréoles très basses ou une flaccidité importante de la poitrine doivent subir une mastopexie avec des prothèses en silicone - une intervention chirurgicale par laquelle les seins sont rehaussés et où des implants en silicone sont insérés simultanément.

En cas d'asymétrie des seins, très souvent, des implants de différentes tailles sont implantés afin de redonner un volume identique aux seins. En cas d'asymétrie et de flaccidité, le patient doit subir une mastopexie avec une pose de prothèse, en retirant plus de glande mammaire du côté le plus volumineux.

De nombreuses patientes qui veulent réduire et rehausser leurs seins par le biais d’une plastie mammaire réductrice préfèrent recevoir des implants en silicone, et ce pour deux raisons principales : obtenir un résultat donnant des seins fermes et pour obtenir un joli décolleté. Les patientes qui veulent simplement réduire leur poitrine optent pour ne pas utiliser d’implants en silicone.

Classification

Les implants mammaires en silicone ont été élaborés dans le but d'accroître le volume de la poitrine, pour effectuer une correction ou une reconstruction des seins. Ils sont classés de la façon suivante: type de revêtement, format, profil, cohésion, emplacement et méthode de chirurgie au niveau des incisions.

Revêtement de l’implant en silicone

Forme

Des profils différents

La cohésion

L'une des caractéristiques des molécules du gel de silicone est leur capacité à rester connectées les unes aux autres, ne permettant pas la fuite de gel, en cas de rupture. les prothèses utilisées par le docteur Zamarian sont de haute cohésion, offrant aux patientes, le maximum de sécurité.

Emplacement de la prothèse

L’un des points essentiels concernant la prothèse en silicone et devant être défini lors de la consultation médicale, est, sans aucun doute, l’emplacement de l'implant mammaire par rapport au muscle du grand pectoral. Il existe deux possibilités:

Approche du meilleur type d’incision chirurgicale

Le choix du meilleur type d’incision pour votre chirurgie d’implant mammaire en silicone sera discuté avec le docteur Zamarian Jr., afin de vous permettre d’obtenir les meilleurs résultats pour votre cas spécifique.

Implants en polyuréthane

Les prothèses mammaires en silicone utilisées, à la clinique du docteur Zamarian, sont constituées par une fine membrane en élastomère de silicone, contenant une forte teneur de gel de silicone et en surface, un revêtement en mousse de polyuréthane. Sa forte teneur assure une plus grande sécurité puisqu'elle empêche le silicone de se propager à travers les parties indésirables du corps en cas de rupture, comme c’était le cas au début, à l’époque des prémices de la prothèse en silicone, quand elle a été introduite pour la première fois au Brésil, il y a plus de 30 ans.

De plus, les implants mammaires en polyuréthane offrent une garantie de 10 ans contre la contracture (rejet) en raison de leur plus faible incidence de contractures comparativement à d'autres types de revêtement (texturisé et lisse). En outre, la Communauté Européenne du Comité des Implants en Silicone considère que les implants (de l'industrie brésilienne) ont une grande cohésivité de gel de silicone et de par leur revêtement en polyuréthane, font de la marque Silimed, la meilleure prothèse en silicone du monde.

La prothèse conique de Silimed

Avoir les seins qui pointent vers le haut avec un aspect naturel est le rêve de beaucoup de femmes, et depuis 2008, ce souhait s'est réalisé grâce aux mains d'un chirurgien brésilien. Le chirurgien plasticien Noël Lima a élaboré un modèle d’implant en silicone en forme conique, en partenariat avec l'industrie brésilienne, la société Silimed, qui est la seule entreprise au monde à fabriquer ce modèle. Cet implant est maintenant exporté dans plus de 70 pays et est utilisé par des chirurgiens de tout le Brésil. À Londrina, le docteur Walter Zamarian Jr est parmi les professionnels qui dispose d’implants coniques comme une option possible pour les patients.

Le plus grand avantage de la prothèse mammaire conique en silicone de la marque Silimed est qu'elle permet une projection de la poitrine sans en augmenter le volume sur les côtés. C'est une excellente option pour les femmes ayant des épaules étroites, et celles qui ont une certaine flaccidité, celles qui ont allaité ou qui ont perdu considérablement du poids et qui ont vu leurs seins perdre du volume.

L'aspect naturel de cette prothèse a attiré de plus en plus l'attention des patientes et des chirurgiens dans le monde entier. Offrant un profil de poitrine bien projetée, un grand choix de prothèses n'est pas nécessaire pour obtenir la taille désirée. Le choix de la forme idéale par rapport au type de corps de la patiente est réalisé lors de la consultation avec le chirurgien.

L'évaluation préopératoire

La consultation

Au cours de la consultation, la patiente doit expliquer en détail quels types de seins elle aimerait avoir, et quel type de forme, sachant que le résultat prévu, si elle veut des seins plus volumineux et plus apparents ou en réduire la taille, doit toujours donner une apparence naturelle à la poitrine.

Ensuite le chirurgien évaluera l'anatomie de la patiente, la largeur de son thorax, sa taille et son poids, la largeur de la base du sein, la taille des aréoles, la quantité de peau et l'épaisseur du derme, ainsi que le montant de la glande mammaire qui couvrira la prothèse en silicone.

Choisir le volume adéquat

La taille de la prothèse est choisie avec la patiente qui teste des échantillons de prothèses de différents volumes avant de faire son choix. Le docteur Zamarian donne quelques suggestions, fondées sur son expérience, mais le dernier mot est toujours celui de la patiente. Le résultat final est de toujours obtenir un excellent niveau de satisfaction.

À la clinique Zamarian, différentes tailles de prothèses sont utilisées. Elles varient de 190 à 505 ml, mais les plus communes sont:

Examens requis

Avant qu'une chirurgie esthétique d’implants mammaires en silicone ne soit réalisée, certaines analyses et examens sont nécessaires pour des raisons de sécurité. Ce sont les suivants:

L'anesthésie

Le docteur Zamarian effectue la chirurgie esthétique de prothèse mammaire en silicone en salle d'opération, assurant une excellente sécurité pour le patient. L'équipe d'anesthésistes qui assiste le docteur Zamarian lors des interventions chirurgicales est extrêmement prudent et utilise une anesthésie générale moderne et sûre, afin de permettre au patient de se réveiller environ trois minutes après l’intervention.

La chirurgie

La chirurgie plastique de prothèse en silicone commence par un marquage sur la peau dans la zone où les implants seront placés et où l'incision sera effectuée. Puis, l'incision est pratiquée sur la peau, par voie sous-cutanée, afin de créer un espace pour y introduire l'implant. Ensuite, le docteur Zamarian effectue une hémostase minutieuse pour éviter le risque d’hémorragie. Le drain d'aspiration est introduit au niveau des aisselles et est ensuite fixé. L’implant en silicone est ensuite introduit à travers l'ouverture effectuée dans la peau à l'aide du principe de sablier (du fait que l'ouverture est bien plus petite que le diamètre de la prothèse en silicone), et est facilement placé. Le docteur Zamarian demande à son équipe de relever la partie arrière du support dorsal de la table d'opération de la patiente pour pouvoir mettre la patiente en position assise, de sorte qu'il soit possible de régler la hauteur et la latéralité des implants mammaires. Cette phase ne se réalise que lorsque la position finale de l'implant est déterminée et est très importante. Ensuite, la patiente est replacée en position couchée et la suture est effectuée avec des points de suture résorbables internes et avec de la colle à base de cyanoacrylate sur la surface de la peau, permettant une meilleure esthétique de la cicatrice.

Système d'aspiration par le drainage

Il s'agit d'un dispositif composé de tubes fins, semi-flexibles, relié à un système à pression négative, qui fonctionne même lorsque placé au-dessus du niveau du patient. Ce système de drainage est appliqué chez le patient afin de préserver les implants en silicone toujours secs et ainsi réduire le liquide présent autour d'eux, sachant que le corps tend à accumuler environ 100 ml de liquide dans chaque sein lors des premières 24 heures après la chirurgie. Ce liquide est aspiré à partir de l'aisselle, ne laissant aucune marque après son retrait, réduisant considérablement le risque d'incidence et de complications comme les vergetures, infections et contractions.

Colle à base de cyanoacrylate

La colle à base de cyanoacrylate a été récemment introduite en chirurgie plastique et seulement quelques chirurgiens l'utilisent. Au Brésil, elle est commercialisée par la société Johnson & Johnson sous le nom de Dermabond, présentant les caractéristiques principales suivantes:

Durée

La chirurgie esthétique de pose d'implants mammaires en silicone est très rapide; elle dure plus ou moins une heure. De ce fait, le niveau de dosage de l'anesthésique administré au patient est réduit et le processus de récupération est très confortable.

Avantages de la chirurgie

Recommandations post-opératoires

La chirurgie plastique de prothèse mammaire en silicone est assez confortable et est habituellement effectuée en matinée. La patiente est admise à l'hôpital 2 heures avant l’intervention chirurgicale, et son séjour en milieu hospitalier est de 24 heures. Le lendemain, le docteur Walter Zamarian Jr. retire le système de drains d'aspiration et change les pansements. Ensuite, la patiente sort de l'hôpital et peut rentrer chez elle. Les infirmières l’aident à mettre son soutien-gorge post-opératoire. La patiente doit prendre les précautions post-opératoires suivantes:

Pour résumer : un mois après, la patiente peut dormir sur le côté, faire une petite promenade, faire du vélo, conduire (3 semaines après), lever les bras, porter des poids légers (jusqu'à 15 kg) et avoir des relations sexuelles. Deux mois après, elle peut effectuer toute activité physique, et notamment porter du poids si nécessaire. Si la colle à base de cyanoacrylate a été utilisée pour refermer l’incision pratiquée, il n'est pas nécessaire de poser des points de suture.

La phase post-opératoire est-elle douloureuse?

Cette chirurgie est généralement indolore, sauf pour les cas d’implants sous-musculaires qui peuvent provoquer une situation d’inconfort et est une intervention un peu plus douloureuse pour la patiente. Cependant, le docteur Zamarian, pendant le séjour de la patiente à l'hôpital, la prévient qu'elle aura besoin d'une plus grande dose d'analgésiques et lui prescrit des médicaments plus forts à prendre à la maison afin de soulager ses douleurs et rendre ainsi sa période post-opératoire aussi confortable que possible.

Que faire si la patiente n'a pas assez de peau?

Normalement le sillon inframammaire est reconstitué et sa nouvelle position se situe à environ 2 à 4 cm en dessous du sillon original. La plupart des patientes n'ont pas, dans cette région, suffisamment de peau pour donner à l’implant en silicone son contour final nécessaire. De ce fait, la prothèse exercera une pression sur cette région de la peau, de l'intérieur vers l'extérieur, ce qui permettra une extensibilité de la peau, tout au long des 2 à 6 mois et il y aura donc suffisamment de peau pour donner au mamelon une forme arrondie et attrayante au niveau du côté inférieur de la poitrine.

Tabagisme

Toute patiente qui subit une chirurgie plastique, y compris une chirurgie esthétique d’augmentation mammaire avec prothèse en silicone, doit arrêter de fumer, puisque la cigarette influe sur le processus de cicatrisation. Une question récurrente est souvent la suivante : "Pas même une cigarette, docteur ?" Non, pas même une cigarette. Une ou vingt cigarettes par jour, influent sur la guérison de la même façon. Ainsi, le tabagisme doit être impérativement exclu.

L'allaitement maternel

En général, les prothèses en silicone n'affectent pas l'allaitement maternel, en particulier si le sillon inframammaire, par rapport à la façon dont le sillon inframmaire a été abordé, au niveau de la technique d’incision utilisée, du fait qu’aucun des vaisseaux n’est affecté. Toutefois, une chirurgie d'augmentation mammaire est recommandée seulement environ six mois après la fin de la période d'allaitement.

Durée de vie des implants en silicone et quand doit-on les remplacer?

Les implants doivent être remplacés tous les 10 ans. Le docteur Zamarian Jr. recommande un IRM annuel. Cet examen, lors de la dixième année d’usage d’une prothèse en silicone par une patiente, va révéler la nécessité du remplacement des implants lorsque l'examen révèlera des altérations ou tout simplement à la demande de la patiente. En moyenne, les prothèses sont remplacées tous les 10 à 15 ans après avoir été implantées. En moyenne 95 % des IRM réalisés 20 ans après la chirurgie, indiquent que les implants en silicone auraient déjà dû être remplacés.

Cancer du sein

La préoccupation des patientes qui vont subir une chirurgie d'implants en silicone est totalement compréhensible surtout lorsque nous traitons un cancer du sein, le deuxième cancer le plus fréquent dans le monde, selon les données de l’INCA.

La bonne nouvelle pour ces personnes est qu’un article scientifique d’une grande fiabilité a été publié il y a plus de cinq ans, rendant compte qu’il a été prouvé qu'un implant de prothèse de silicone posé à la place du sein crée une réaction de défense immunitaire du corps par le biais d’une formation d’un grand nombre de cellules de défense qui se créent contre ce corps étranger que représente l’implant en silicone. Ces mêmes cellules de défense sont responsables pour l’élimination des cellules cancéreuses du sein au niveau des premiers stades du cancer. De ce fait, il est clair qu’il y a une relation favorable entre prothèse mammaire en silicone et cancer du sein pour le fait qu’il y ait un plus grand nombre de cellules immunitaires chez les femmes ayant des implants en silicone pouvant empêcher le développement du cancer, ce qui signifie que ces femmes ont plus de chances de ne pas développer un cancer du sein que les femmes qui n'ont jamais subi ce type de chirurgie plastique.

La mammographie

La mammographie est un type de radiographie réalisé par une machine émettant des rayons X spécifiques pour les seins, appelé mammographe. C'est un diagnostic réalisé à partir d’images qui vise à capter des images des tissus mammaires pour évaluer l’état général des seins. La mammographie peut non seulement détecter une lésion dans sa phase initiale, étant millimétrique. Cependant, peu importe sa taille, car elle peut également détecter un cancer du sein jusqu'à deux ans d’antécédence avant qu'il ne devienne perceptible. C'est pourquoi, entre autres raisons, la mammographie de routine est le meilleur moyen de détecter les altérations du sein, et ce, tôt, avant même que vous ou votre médecin ne puisse les détecter.

Manœuvre d'Eklund

Les mammographies peuvent habituellement être faites chez les femmes ayant une prothèse en silicone. Dans ce type de cas, la manœuvre d’Eklund est utilisée. Elle permet le tractionnement du sein, tout en déplaçant également l'implant mammaire, laissant les glandes mammaires libres au niveau arrière. De cette façon, le rayon X atteindra seulement le tissu mammaire. Si après la manœuvre il y a encore des doutes quant au diagnostic, un IRM est alors recommandé.

Vergetures

Qu’est-ce que ce sont?

Les vergetures sont des atrophies linéaires apparaissant après une rupture des fibres élastiques qui soutiennent la couche intermédiaire de la peau, ainsi que lorsque le collagène de la peau est atteint. Dans les deux cas, cela peut être soit le résultat d'un stress mécanique, comme l'excès de l'étirement de la peau, ou le résultat de stress physiologique qui est stimulé par les hormones. Une fois que les fibres sont rompues, elles se remplissent rapidement de sang et c'est donc pourquoi les vergetures récentes sont rougeâtres. Certaines lésions se produisent ensuite et apparaissent sur la surface de la peau comme des mini-cicatrices. Avec le temps, elles deviennent blanchâtres, dû au fait qu’elles sont anciennes.

Vergetures et prothèses en silicone

Les seins, dont la fragilité de la peau augmente avec la pose d’implants en silicone peuvent laisser apparaître des vergetures. Cela est dû à l'étirement de la peau causé par le volume de la prothèse, en particulier lorsque les seins sont très enflés. Quelques rares changements hormonaux peuvent aussi être à l’origine de cet état de fait. Toutefois, à la clinique Zamarian, les vergetures causées par les prothèses en silicone peuvent se produire, mais par rapport à notre expérience, il n’a été relaté qu’un cas par an, au maximum. C’est un fait rare, mais qui peut se produire.

Prévention

Le docteur Zamarian Jr. recommande toujours une hydratation post-opératoire préventive avec de l'huile de rose musquée, puisque dans sa formulation, il y a des propriétés émollientes qui augmentent la lubrification de la peau et qui favorisent le processus d’hydratation naturel de la peau. Pourquoi ? Car cette huile contient de la vitamine E. Toutefois, Il est important de préciser que ce n'est pas l'huile de rose musquée en elle-même qui empêche la formation de vergetures, mais, indirectement, elle contribue à les prévenir en laissant la peau extrêmement hydratée.

L'huile doit être appliquée le soir, avant d'aller au lit, sur la peau très propre. La patiente met quelques gouttes d'huile sur la zone devant être hydratée, l'étale en effectuant des mouvements circulaires et en massant la peau doucement jusqu'à ce que l'huile ait été complètement absorbée. Dans les cas de peaux très sèches et fragiles, il est recommandé de faire deux applications par jour. Détail important, la patiente ne doit pas s’exposer au soleil quand l’huile a été appliquée sur la peau.

Le drain utilisé par le docteur Zamarian Jr. réduit la quantité de liquide accumulée dans les seins ainsi que le volume au cours de la période post-opératoire, aidant ainsi à prévenir les vergetures.

Traitement

La meilleure solution pour traiter ces vergetures qui apparaissent après une chirurgie esthétique de prothèse mammaire en silicone est l'acide rétinoïque à 5 %. Le Dr Zamarian Jr. applique l'acide plusieurs fois par semaine, ce qui permet d’estomper les vergetures dans un délai d’environ deux à six semaines.

Contracture capsulaire

La contracture capsulaire est une cicatrice sphérique dû à la forme de la prothèse en silicone, présentant une contraction excessive de la capsule (tissu de la cicatrisation) qui implique l'implant mammaire. Le rejet de l'implant mammaire est la contraction capsulaire à un niveau avancé.

Les degrés de contracture capsulaire Baker sont classés comme illustrés ci-dessous:

Le docteur Zamarian Jr. explique que toutes les patientes qui subissent une chirurgie d'implant de prothèse en silicone, qu’au début, se manifestent des symptômes correspondants au première ou deuxième groupe de classification (degrés 1 et 2) de contraction capsulaire Baker. Il explique également, que, normalement, la patiente reste à ce degré de contraction. Les problèmes tangibles commencent seulement à apparaître lorsque la contracture capsulaire vient à évoluer vers les degrés 3 et 4.

N'est pas considéré comme un rejet lorsque la capsule est visible chez les patientes très minces, sans le fait d’avoir les seins durcis ou quand ils n’ont pas subi des malformations qui changent leur forme anatomique.

Les degrés 1 et 2 sont considérés comme normaux et aucun traitement n'est requis. Est considéré comme "rejet" lorsque la contracture a atteint le degré 3, un degré modéré, laissant apparaître une difformité qui change l’aspect de la poitrine du fait que l’implant se déplace vers le niveau supérieur, ce qui provoque une sensation de compression et de fermeté de la poitrine. De même lorsque le degré 4 est atteint, étant considéré comme le degré le plus grave, puisque la contracture est alors palpable, visible, et que la capsule est visiblement mal positionnée créant une déformation, causant une douleur constante à la patiente.

Les études ont scientifiquement prouvé que la particularité des prothèses en silicone possédant un revêtement en polyuréthanne n’ont que très peu de chances de provoquer une contraction capsulaire chez la patiente.

Traitements

Lorsque la contracture capsulaire est qualifiée de degrés 3 et 4, les traitements réalisés par le docteur Zamarian sont les suivants:

Après un traitement adéquat effectué, la capsule redescend au niveau des degrés 1 et 2 de la classification Baker.

Cas spéciaux

Seins tubereux

Appelés également seins tubulaires, lorsqu’il s'agit d'une poitrine présentant une déformation sévère qui peut se produire sur l'un ou sur les deux seins. Les seins développent une déformation, comme un tubercule (tuber = racine), en raison de la présence d'un anneau fibreux qui se situe sur la base mammaire localisée en dessous de l'aréole, ne permettant pas au sein de se développer normalement durant la puberté. Le sein ne peut se développer ni horizontalement ni verticalement, le forçant à se développer seulement en direction de l'aréole. Cette forme de seins cylindriques et allongés font que le sillon inframammaire se postionne au niveau supérieur, engendrant le fait que l’aréole se situe à un niveau inférieur au sillon inframammaire. Bien que ce soit très commun chez les femmes d’origine indigène, cela peut affecter toutes les races.

Le traitement des seins tubéreux ayant des implants en silicone se réalise des façons suivantes:

Le syndrome de Poland

Les associations de symptômes énumérés ci-dessous caractérisent le syndrome de Poland:

D'autres malformations pouvant également être présentes:

L'examen physique permettant de savoir s'il y a une absence du muscle du grand pectoral quand il y a suspicion du syndrome de Poland est d’effectuer des recherches en demandant au patient de mettre ses mains sur les hanches en rentrant le ventre vers l'intérieur pendant que le médecin tente de palper le muscle pectoral en position contractée au niveau des aisselles. Une tomographie ou un ultrason peuvent être réalisés pour confirmer l'absence de muscle du grand pectoral.

Le syndrome de Poland est décrit ici, parceque son traitement chez les femmes consiste à placer des implants en silicone dans les mamelons. Cette chirurgie a souvent besoin de quelques ajustements, comme une correction chirurgicale de l'asymétrie des seins, ou simplement le changement des implants en silicone par des implants de tailles différentes, et ce au niveau de chaque sein. La brachisyndactylie peut être traitée par une technique spécifique qui associe des incisions locales ou des greffes. Certaines déformations thoraciques légères ou modérées ne nécessitent pas de traitement particulier, tandis que certains autres cas peuvent présenter la nécessité de réaliser des incisions musculaires ou de greffes à partir de lambeaux de peau (myocutaneous). Lorsqu'il y a absence de peau sur la région permettant de couvrir adéquatement l’implant en silicone, un expanseur tissulaire peut être utilisé précédemment afin de garantir la quantité de tissu nécessaire.

Vous voulez avoir des beaux seins et devenir plus sexy?

Découvrez comment la chirurgie esthétique de prothèse en silicone peut laisser vos seins plus attrayants et sexy. Vous méritez d'avoir des beaux seins!

Êtes-vous prêt pour ce merveilleux changement? Planifiez une consultation!

Planifiez une consultation pour prothèse mammaire en silicone au Brésil
+55 43-9917-9779

Chirurgien plasticien à Londrina, Paraná, Brésil

info@zamarian.com.br

Rua João Wyclif, 111, Sala 1702
Londrina - PR
86050-450
Brésil

📞 +55 43-9917-9779

🕑 lundi - samedi 8:00 – 12:00
lundi - vendredi 14:00 – 18:00

5/5 étoiles basées sur 5 avis



English | Français | Português